🍃Coup de partage 🍃  » Pourquoi Je Pratique l’IEF? »

Je me lance enfin dans la rédaction de cet article. Il devait être l’un de mes premiers, mais j’ai beaucoup reculé, car il s’agit pour moi d’un sujet très personnel.

🌸Je suis aujourd’hui maman et institutrice de mes deux enfants âgés de 7 et 8 ans ( une fille et un garçon). J’ai officiellement commencé l’instruction en famille il y a deux ans de ça, mais j’ai déscolarisé ma 8 ans à la fin de sa moyenne section et mon 7 ans à la fin de sa petite section. Donc ça fait concrètement 3 ans que j’instruis mes enfants à la maison.🌸

❓Pourquoi ce choix? ❓

📖 Tout d’abord pour des raisons d’éducation qui ne collaient pas avec l’environnement scolaire dans lequel ils étaient. L’incohérence du monde de l’école et celui de la maison, a même créé chez mon 7 ans un mérycisme ( retour anormal des aliments de l’estomac à la bouche) souvent lié au stress. La raison éducative fut ma première motivation. 📖

💎Par la suite j’ai pu lire deux ouvrages qui m’ont profondément conforté dans mon idée. Le premier fut  » Les Lois Naturelles De L’enfant » de Céline Alvarez💎

 

🍃Ce livre fut pour moi, un réconfort dans mon choix, car il arbore les différentes façons de procéder pour que l’enfant ait plaisir à apprendre, et parfois même sans qu’il ne s’en rende compte.🍃

📖 Second livre qui m’a conforté dans mon choix, et qui m’a montré que pour réussir, il ne faut pas forcément passer par l’école est  » libérez votre cerveau ! » d’Idris Aberkane qui est un brillant neuro-scientifique,  abordant le cerveau d’une façon très moderne et accessible à chacun. 📖

 

Son ouvrage a été une lumière pour moi.

📢Mais n’oublions pas une chose, c’est que ces ouvrages traitent le sujet de l’apprentissage d’une façon très théorique, il en est tout autre chose quand on est à la maison avec nos propres enfants. Nous sommes tous des parents différents, nos façons de faire, de réagir face aux situations est totalement différentes. Notre vécu, nos situations actuelles et notre personnalité fait de nous des parents imparfaits. Et c’est cet aspect qui a reculé mon envie d’écrire cet article. Entre les choses que j’aimerais mettre en place dans l’éducation scolaire de mes enfants et ce que je fais réellement il y a un monde… Mon envie de base était de pouvoir prendre mon temps sur les apprentissages de mes enfants, de ne pas passer à une nouvelle notion tant que la précédente n’est pas parfaitement acquise, ne pas brusquer mon enfant, ne pas lui faire ressentir le fait qu’il ait du retard sur son  » niveau » et qu’il faille qu’il mette un coup d’accélération. Je ne voulais pas celà. Je voulais que mon enfant se sente bien dans son esprit, pas moins bien qu’un autre, qu’il n’est pas un rapport de dénigrement envers lui-même. Mais malheureusement je n’y suis pas parvenue. Entre la pression de l’IA ( inspection académique), les nouvelles réformes, le fait d’être musulmane, mamans solo…ces pressions au dessus de moi, je les mets involontairement sur le épaules de mes enfants. Eh oui , l’école à la maison, c’est aussi, des cris, des doutes, des batailles avec soi même, avec l’entourage, des conflits face à un enfant qui refuse de travailler, des déceptions, des envies de tout lâcher … Mais on repense à ce qui nous a motivé au départ et on recommence…

Pour les personnes s’interrogeant sur l’instruction en famille ( que ce soit l’aspect juridique, ou vos capacités a y arriver) je vous invite à consulter ce site, qui répondra sûrement à vos questions ⬇

https://www.sinstruire-grandir.com/

Posts created 33

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial