🚨Coup de Cri 🚨( désadoption)

🍃Ce soir je partage une découverte ahurissante, qui m’a fait froid dans le dos. Pourtant dans ce monde désinvolte, sans pudeur, immoral, je devrais passer mon chemin sur cette énième information, fermer les yeux comme je le fais pour bon nombre de choses malheureusement, car humainement impuissante, ou presque… Mais là je m’en sens incapable, j’ai besoin d’en parler, d’évacuer, de faire part au monde avec ma petite plume, de cette pratique ignoble, lourde de conséquences…🍃

📖 Il s’agit de la  » désadoption » , j’ai découvert cette pratique dans une vidéo de  » Kevin Razy » qui est un   « humoriste citoyen ». J’ai d’abord cru à une blague, ou du moins une exagération de sa part, mais j’ai vite déchantée et compris que ceci est bien réel !!! Pendant que la Chine créé une journaliste IA ( = intelligence artificielle), et essaye progressivement de réduire l’humain à néant, les États-Unis traitent l’humain comme un animal, et pour cause ; cette pratique appelée  » rehome » consiste à abandonner un enfant adopté peu de temps après l’adoption, ou bien des années après. Et cela sans raisons. Une maman adoptive, a abandonné un enfant car il avait de trop grands pieds et de grandes oreilles. Non, non vous ne rêvez pas. 🚨Ceci est réel 🚨 not Fake. 📖

👓 Lorsque vous tapez  » rehome  » sur internet voici ce sur quoi vous tombez :

🍃Ni plus ni moins que des animaux. Alors c’est déjà abjecte comme comportement face à l’animal, mais là il s’agit « d’HUMAINS » des êtres humains miniatures comme dirait  » Arizona Robbins  » ( personnage fictif d’une série télé). De futurs adultes, comment peut on devenir stable dans de telles conditions…???🍃

🌸J’ai parfois la sensation de ne plus être chez moi sur cette planète, entre intelligence artificielle, des milliers de fonds déversés pour un monument historique ( tandis que le peuple pleure…), Des enfants violés par des prêtres, des inventions médiatiques en tout genre conçues pour effrayer le peuple… « J’ai simplement envie de rentrer chez moi  » là où l’on ne suspecte pas des personnes innocentes, là où l’on communique afin d’éviter les  » on dit  » les incompréhensions  » les  » appréhensions » là où sortir dehors ne fait pas peur, là où les GRANDS aident les PETITS, là où l’on ne ferme pas les yeux sur la misère des autres, là où l’Homme est humain, là où les gentils ne passent pas pour les méchants… Mais chez moi c’est  » l’utopie… » 🌸

📱Voici un article de  » France info  » sur la  » désasoption »📱

Aux États-Unis, un enfant peut facilement et légalement être « désadopté »

La législation américaine rend possible la « désadoption » d’un enfant. Ainsi, un mineur sur quatre est « désadopté » chaque année aux États-Unis. Pour faciliter leur réadoption, les agences n’hésitent pas à utiliser des méthodes marketing.

« J’ai été adopté par une première famille au Nouveau-Mexique mais ça n’a pas marché. Ensuite, j’ai passé deux ans dans une autre famille. » Peter a changé de famille adoptive trois fois. Son cas n’est pas isolé. Chaque année, ce sont 25 000 enfants qui sont renvoyés chez les services sociaux ou directement dans une autre famille, soit une adoption sur quatre qui est annulée. Totalement légale, la « réadoption » est courante et ne nécessite aucune justification de la part des parents. 

Speed dating, « foires », catalogues… rendre ces enfants de nouveau « adoptables »

Ces enfants majoritairement étrangers, peuvent ensuite être réadoptés. Selon la législation américaine, ils peuvent être réadoptés à l’infini jusqu’à leur majorité. Pour cela, des agences se sont spécialisées dans ce type de cas. Elles utilisent des moyens marketing pour trouver de nouvelles familles aux enfants. Du speed dating aux catalogues, en passant par les annonces en ligne et les « foires aux enfants », les stratégies sont nombreuses afin de rendre de nouveau « adoptables » ces enfants de « seconde main ». 

Par ailleurs, les démarches pour réadopter sont plutôt simples. Il suffit de trois jours de formation aux parents pour adopter, sous peu que leur casier judiciaire soit vierge. Dans certains États, le passage devant un juge est obligatoire mais dans la plupart des cas, un simple passage chez le notaire suffit. En outre, pour rendre ces enfants encore plus attractifs, les agences d’adoption n’hésitent pas à les « brader ». De fait, ces réadoptions coûtent souvent moins cher aux parents que les adoptions classiques. 

 

Posts created 33

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial